Une nouvelle économie du développement durable

Une nouvelle économie du développement durable

Partant d’un constant inquiétant concernant l’évolution de l’économie mondiale, Tokia Saifi présente un nouveau modèle économique davantage cohérent avec les défis qui se présentent en ce début du XXIème siècle.

Les différentes pensées

Tokia Saifi: la génération fossile

Aujourd’hui on a tendance à se raccrocher à des croyances. Des sortes de pensées magiques. Il est frappant de voir que dans le projet de nouveau modèle économique que les Hommes doivent trouver ensemble, deux pensées magiques s’entrechoquent.

La première pensée magique est la plus dominante car elle vient de notre héritage. N’oublions pas que les énergies fossiles ont aussi formatées une génération fossile : une génération de personnes qui ont été poussées par les vents fossiles. Finalement cette génération se trouve en situation de toute puissance.

Aussi cette génération ne peut pas penser qu’elle a failli. Elle est en train de nous dire qu’il ne faut pas nous inquiéter car le progrès technologique va nous sauver. Il est vrai qu’on n’arrête pas la science et le progrès technologique. Pour Tokia Saïfi, ce progrès s’apparente à un forçage technologique sans but.

Croire en cette pensée magique que le progrès technologique va nous sauver c’est essayer de réanimer le mythe de la possession et du règne de l’humain sur la nature.

La deuxième pensée magique est plus minoritaire mais on l’entend beaucoup. Cette pensée magique dit que la décroissance va nous sauver. Il s’agirait de tout arrêter et peut-être qu’on arriverait à aller vers une baisse du réchauffement climatique et à la fin de la surexploitation des ressources de la planète.

La décroissance n’est pas un chemin que l’on peut parcourir seul. L’imposer à l’ensemble des habitants de la planète en sachant que beaucoup n’ont déjà pas grand-chose, relève du chaos. Il faut peut-être se poser la question d’une troisième voix dédiée au développement durable.

La troisième voix : la croissance qualitative

Augmenter les énergies renouvelables

L’économie du développement durable serait basée sur une croissance au service de l’Homme. Beaucoup de choses méritent de décroître. Ce sont des choses qui ne servent à rien. Mais il y a aussi beaucoup de choses qui méritent de croître :

  • L’éducation ;
  • La santé ;
  • Les énergies renouvelables ;
  • La recherche dans les énergies renouvelables ;
  • L’agro-foresterie;
  • L’architecture durable.

La transition énergétique va se nourrir de tous ces progrès qu’il faudra financer. Il faut faire croître cette recherche : la chimie verte, le bio mimétisme… Il y a donc une porte qui s’ouvre. Selon Tokia Saïfi, il faut absolument soutenir une croissance responsable.

Une croissance responsable

Tokia Saïfi: une croissance compatible avec l'écologie

Selon Tokia Saïfi, « Cette nouvelle croissance de développement durable doit rendre compatible, l’économie, l’écologie, la solidarité dans le monde qu’on est en train de préparer ». Aussi c’est croissance n’est pas lointaine. Au contraire, à l’heure actuelle des graines poussent.

On peut citer entre autre, l’investissement socialement responsable. Car il faut être intelligent : si l’argent reste le nerf de la guerre, il est tout à fait possible de le réorienter de façon beaucoup plus positive et responsable.

Vous avez un compte épargne ? Ou peut-être une caisse de retraite ? Vous pouvez décider aujourd’hui comment votre argent va être investi. Si on le fait tous, on pourra changer le cours des choses.