L’Effa, école de formation funéraire au centre de Paris

ecole-effa-yves-alphé

Le funéraire est certes un secteur encore méconnu du grand public (en cause notamment le tabou de la mort), pourtant c’est un domaine porteur dans lequel il existe un grand nombre de métiers. Yves Alphé vous présente aujourd’hui l’école Effa et ses les formations dispensées vers les métiers du funéraire.

L’agent d’accueil funéraire

Il est le premier interlocuteur au contact des proches endeuillés. En effet, ces derniers, avant de consulter un conseiller funéraire, sont accueillis par l’agent qui leur prodigue les tous premiers renseignements concernant les prestations funéraires proposées par l’agence concernée. Il a donc en quelque sorte un côté commercial précise Yves Alphé car il représente la première impression que se font les éventuels clients de la société de pompes funèbres à leur arrivée. La formation dure 40 heures au total.

La formation de conseiller funéraire

Comme l’a évoqué précédemment Yves Alphé, spécialiste du funéraire et fondateur/gérant de sa propre société de pompes funèbres, nombreux sont les métiers du secteur. Ainsi, l’école parisienne propose plusieurs formations au sein de son établissement.
Avec l’Effa, vous pouvez par exemple devenir conseiller funéraire, interlocuteur envers les proches endeuillés suite au décès. Le conseiller funéraire devra veiller au bon déroulement des funérailles. Au cours de cette formation seront enseignées diverses matières comme les rites funéraires, la psychologie du deuil ou encore la réglementation funéraire. La conception et animation d’une cérémonie d’obsèques est également indispensable dans l’enseignement pour devenir un bon conseiller funéraire, indique Yves Alphé. Il faut compter 147 heures d’enseignement pour pouvoir devenir conseiller funéraire.

Devenir maître de cérémonies

Le maître de cérémonies est la personne qui anime les obsèques. Il doit veiller à respecter les volontés de la famille et du défunt. Il doit savoir encadrer une équipe, connaître les démarches administratives générales mais aussi funéraires et bien entendu le déroulement correct d’une cérémonie d’obsèques. Cette formation dure au total 77 heures, indique Yves Alphé.

Le métier de thanatopracteur et ses études, par Yves Alphé

C’est la formation la plus longue : elle requiert 210 heures. Pour rappel, le thanatopracteur est celui qui effectue les soins de conservation sur le défunt dans le respect de ses volontés. L’établissement scolaire parisien enseigne : l’anatomie, les soins de conservation, les risques sanitaires, la toxicologie ainsi que la médecine légale mais pas seulement. Outre les aspects médicaux, le futur thanatopracteur doit connaître la réglementation du secteur funéraire ainsi que des éléments de déontologie et d’éthique.

Dirigeant, gestionnaire dans le funéraire

Afin de devenir dirigeant ou gestionnaire dans ce secteur comme Yves Alphé, il est préalablement requis de disposer du diplôme de conseiller funéraire. Une fois ce diplôme obtenu, une formation supplémentaire de 42 heures (soit 189 heures en tout) est dispensée à l’Effa. Celle-ci comprend des enseignements de gestion d’entreprise et de management dans le funéraire indique Yves Alphé. En effet, les aspects du funéraire étant déjà abordé pour le métier de conseiller, la formation de gestionnaire se focalise plus sur les aspects entrepreneuriaux. A l’issue de cette formation l’on peut devenir gérant d’une société de pompes funèbres comme Yves Alphé ou bien de crématorium ou de chambre funéraire par exemple.

Particularité de l’école Effa

Pour chacune des formations, les enseignements sont répartis en présentiel et à distance (e-learning). Pour ce faire, l’école Effa dispose d’une interface en ligne dédiée à ses élèves qui peuvent alors accéder aux cours à distance. Néanmoins, le présentiel reste omniprésent : pour être conseiller funéraire, il faut assister à 91 heures en présentiel contre 56 en e-learning.
Par ailleurs, des formations pratiques en entreprise sont également prévues afin de familiariser le futur diplômé au métier du funéraire vers lequel il compte s’orienter. Pour le conseiller funéraire et le maître de cérémonies par exemple, il faudra compter 70 heures en entreprise.