Travail d’appoint et coursier à vélo, une bonne idée ?

Jeune coursier à vélo

Diverses circonstances peuvent vous pousser à chercher un job secondaire grâce auquel vous arrondirez les fins de mois. Lorsque l’on est étudiant, ou bien que son emploi principal est un mi-temps, il peut se révéler agréable de trouver un travail qui nous permet de vivre notre vie tranquillement tout en gagnant suffisamment d’argent pour ne pas redouter de voir son compte en banque passer dans le rouge régulièrement.

Pour tous ceux que le sport n’effraie pas, il existe un job très agréable qui peut devenir rapidement rentable : coursier à vélo. Ce travail chez You2You, Stuart et autre est souvent considéré comme étant d’appoint, mais il peut parfaitement être votre activité principale grâce à laquelle vous tirerez tous vos revenus.

Un job qui se plie à vos horaires

Le plus souvent, lorsque l’on est étudiant, le plus dur est de trouver un travail qui soit compatible avec les horaires de cours par exemple. Ce sont souvent des étudiants en effet qui deviennent coursiers à vélo, car cet emploi est accommodant au niveau des horaires. La plupart du temps, les coursiers à vélo travaillent pour une plate-forme qui va leur envoyer des missions régulièrement dès lors qu’ils sont connectés. C’est ensuite à eux de choisir s’ils souhaitent accomplir la livraison.

Il est ainsi possible de moduler jusqu’à son revenu mensuel, un véritable atout en soi ! Chaque mois va être différent, en fonction des besoins du coursier, celui-ci enfourchera son vélo durant plus ou moins d’heures chaque jour.

Il ne faut bien sûr pas oublier que de nombreux coursiers sont présents sur chaque plate-forme, mais il y a bien assez de travail pour tout le monde à partir du moment que l’on est motivé et prêt à travailler parfois sous la pluie ou dans le froid.

Une déclaration des revenus des plus simples

Le plus souvent, les coursiers à vélo vont devenir des micro-entrepreneurs pour exercer leur activité légalement. Pour accéder à ce statut, il suffit de remplir quelques documents et le tour est joué ! La déclaration de revenus s’effectue chaque mois ou trimestre et les charges à payer sont la plupart du temps faibles durant les premières années, surtout pour les jeunes étudiants, ce qui est un avantage incontestable. Les revenus des coursiers à vélo sont rarement assez importants pour qu’ils soient sujets à l’impôt sur le revenu, surtout s’ils n’ont pas d’autre activité professionnelle à côté.

Un job d’appoint qui ne nécessite pas de compétences particulières

Lorsque l’on cherche un petit boulot, on est souvent confronté aux mêmes problèmes que ceux qui cherchent un job à temps complet. Vous n’avez pas assez d’expérience, vos horaires sont trop difficiles à gérer, etc…

En étant coursier à vélo vous pouvez travailler pour des entre prise très connu comme Stuart en tant que coursier, l’inscription y est très facile et rapide pour gagner rapidement ses premiers revenus.

En tant que coursier à vélo, tout ce que vous devez savoir faire, c’est pédaler. Une fois cette capacité validée, vous n’aurez plus à vous soucier de rien si ce n’est d’arriver dans des délais corrects chez la personne qui a passé commande. Le but est de ne pas perdre de temps en chemin en vous arrêtant discuter avec des amis par exemple.