En quête des richesses culturelles polynésiennes à Tahiti

polynésie

Les vacances en Polynésie ne se résument pas tout simplement sur les îles ornées de paysages pittoresques, les lagons ou les plages… c’est aussi, surtout, de belles découvertes culturelles, entre les sites naturels et les traditions ancestrales des villes et des villages qui la composent.

Caractérisée par cinq archipels, la Polynésie française offre une grande possibilité aux voyageurs de découvrir les vies et les coutumes de ses habitants chaleureux et accueillants. En effet, ne ratez pas les différents sites incontournables de l’île de Tahiti durant votre circuit en Polynésie. Kanti est l’unique temple chinois de Tahiti qui se dresse dans le quartier de Mamao à Papeete. Il surprend les visiteurs en premier abord par son architecture très orientale. Après cette promenade dans le décor typiquement chinois, vous pourrez apercevoir quelques histoires polynésiennes en visitant le quartier de Paea couvrant le somptueux site du Marae Arahurahu.

Dans la ville de Papeete, le seul temple chinois de Tahiti

Tahiti est la plus grande île de la Polynésie, alors, avant tout, louez une voiture ou d’autres engins motorisés pour pouvoir exécuter votre détour culturel en une journée. Rejoignez la ville de Papeete qui cache le fameux quartier de Mamao. Cette contrée couvre le temple chinois construit en l’honneur de Kanti, un dieu de la guerre et des arts martiaux chinois.

À son entrée principale, vous remarquerez déjà la valeur artistique de ce monument à travers les deux dragons et les deux lions, les gardiens, sculptés en marbre. Continuez ce circuit au temple polynésien et flânez à travers ce bâtiment typiquement oriental décoré par de différentes couleurs significatives. D’ailleurs, le rouge est le reflet du porte-bonheur, le vert représente l’espérance tandis que le jaune orange indique la grande richesse. Puis, mêlez-vous dans la culture chinoise et rentrez dans ce monument sacré tout en admirant la statue du dieu Kanti encerclée par des objets rituels. Cette statue est l’élément père de ce temple, mais il contient également d’autres rares ustensiles sacrés qui garantiront tous un détour plein d’histoire.

Le site sacré et historique de Tahiti, le Marea Arahurahu

Dans l’île de Tahiti, vous pourrez très facilement établir une relation, car les peuples polynésiens sont accueillants. Alors, si vous croisiez des Tahitiens durant votre promenade, demandez, par exemple, la route qui mène jusqu’au quartier du Paea abritant le Marae Arahurahu. Ce site est fréquenté par les touristes tant son histoire est passionnante. Parmi les incontournables de ces circuits au Marea Arahurahu en Polynésie, « la pierre de la mort » révèle un chronique un peu insolite.

Elle est nommée comme telle, parce que c’était sur ce rocher qu’ils coupaient la tête des nouveaux nés issus d’une relation interdite, entre un roi et un bas peuple. Ceci était fait afin de garder les lignées sacrées des rois polynésiens. À la proximité, vous apercevrez une ancienne maison où ils exposaient autrefois les morts de la famille royale. En effet, cette cage funéraire servait de place sacrée pour pouvoir embaumer les corps de défunts rois. Après six mois de lustrages, ses descendants prenaient les ossements pour en faire des Talismans… À l’instar des Unu qui sont des planches en bois sculptés représentant les guerriers qu’un clan avait capturés et tués, bien d’autres sites valent aussi un détour…