Quelles indemnités pour aller à vélo au travail ?

aller au travail a velo

Le 14 septembre, le Gouvernement a annoncé dans son Plan Vélo sa volonté d’augmenter la part du vélo dans nos trajets de 2,7% aujourd’hui à 9%. Des mesures encore plus incitatives en faveur du vélo seront donc mises en place prochainement. Cette actualité « brûlante » est donc l’occasion de faire une synthèse sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vous rendre au travail à vélo.

Les aides accordées au salarié

Si vous vous rendez au travail à vélo, savez-vous que vous pouvez demander à votre employeur une indemnité kilométrique ? Si vous souhaitez acheter un nouveau vélo, vous pouvez bénéficier de subvention d’aide à l’achat d’un vélo électrique. Découvrez ci-dessous le détail de ces mesures.

L’indemnité kilométrique vélos (IKV)

Aujourd’hui, cette aide est mise en place uniquement pour les salariés du secteur privé. Elle permet de dédommager les kilomètres à vélo que vous réalisez pour vous rendre au bureau. Ainsi, vous pouvez toucher 0,25€ / km réalisé. Dans la limite de 200€ / an / salarié, cette indemnité est exonérée de cotisations salariales.

Cette aide peut être cumulée avec la prise en charge des frais de transports en commun si vous utilisez les deux modes de transports pour aller au travail (vélo/tram, vélo/train, vélo/métro).

Cette mesure fait partie des futures directives du Plan Vélo afin de renforcer son impact. Sa mise en place est optionnelle et elle n’a pas eu les résultats escomptés pour le moment. C’est pour cela qu’elle sera généralisée au secteur public et privé. Pour le secteur privé, la limite de l’indemnité sera doublée.

Achat d’un vélo électrique : quelle prime versée par votre commune ?

Cette aide dépend de chaque commune. Vous devez donc vous renseigner auprès de la vôtre pour savoir si vous pouvez y prétendre. Par exemple, à Paris, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge de 33% du prix de votre vélo électrique, mais dans la limite de 400€.

Les aides proposées aux entreprises

Le Gouvernement sait que l’implication des entreprises dans le mode de déplacement de leurs salariés est essentielle pour développer la part du vélo dans nos trajets. Pour cela, le Gouvernement a mis en place des avantages fiscaux depuis janvier 2016. L’entreprise qui met à disposition des vélos pour ses salariés pour leurs trajets domicile/travail peut ainsi déduire de son impôt 25% des frais engagés. Cette mesure concerne uniquement les entreprises ayant un impôt sur les sociétés.

Elles peuvent déduire de l’impôt :

  • Les frais d’acquisition des vélos ou des accessoires comme les casques ou antivols ;
  • L’amortissement ;
  • L’assurance contre le vol du vélo pour le trajet domicile/travail ;
  • Les frais d’entretien des vélos.

Les actions du Gouvernement en faveur du développement du vélo sont primordiales pour inciter les salariés à franchir le cap. Les mesures annoncées dans le cadre du Plan Vélo vont dans ce sens avec le déblocage de fond pour l’aménagement de nouvelles pistes cyclables ou encore la mise en place d’action pour lutter contre le vol de vélos. L’objectif est ambitieux : multiplier la part du vélo par 3 dans nos déplacements. Donc profitez de toutes ces subventions pour adopter le vélo et pour entretenir en même temps votre forme !