Les rats sont-ils nuisibles ?

présence de rat

Les rats sont des animaux commensaux et opportunistes, ils sont guidés par un odorat dix fois plus discriminant que celui du chien et comme ils ont un gros appétit ils consomment entre 5 et 10% de l’équivalent de leur poids chaque jour. Ils se rapprochent en priorité d’une source de nourriture dans le cas du surmulot et vont chercher à creuser leur terrier le plus près possible de cette source de nourriture. Ils ne sortiront de leur terrier que pour manger boire ronger leurs incisives car leur croissance est continue donc ils doivent ronger tous les matériaux sauf le béton et l’acier et ils stabilisent leur population en fonction de la quantité de nourriture disponible et des opportunités de nidification.

Tant que les rats consomment des déchets que nous ne savons pas bien débarrasser que nous n’avons pas su nettoyer c’est qu’ils ne sont pas vraiment nuisibles.

Quand ils font leurs terriers dans le limon des avaloirs dégoût ils affaiblissent ce limon et ils permettent lors d’épisodes orageux violent le lessivage de ces avaloirs donc ils participent au bon entretien des égouts et ce qui est certain c’est que si les rats se réfugient dans des endroits souterrains comme les égouts c’est pour mieux en sortir pour manger ce qui est en surface parce qu’il n’y a rien à manger en bas. Le rat n’est finalement pas si nuisible que ça quand on le connaît bien et qu’on sait vivre en harmonie avec lui.

Comment mieux connaitre le rat ?

Le rat n’est certes pas un ami mais c’est loin d’être un ennemi. Malheureusement on apprend plutôt à le craindre et à s’en débarrasser qu’en apprendre sur lui. Les médias participent grandement au débat passionné et faire en sorte de s’en débarrasser que de les gérer raisonnablement.

Ce qui manque c’est l’éducation sur le rat. Difficile à croire mais on apprend plus facilement l’hygiène et les microbes dès la maternelle que la culture des rats ce qui permettrait d’avoir moins peur et on saurait beaucoup mieux comment se préserver de ses méfaits. En cas de présence de nuisibles dans une maison ou un appartement, faire appel à un expert de la dératisation vous permettra d’en appendre bien plus sur eux et vous donner des techniques de prévention pour bien l’appréhender.

D’autre part en matière de cherche depuis l’entre-deux-guerres, les rats ont fait l’objet de longues observations mais elle commence en 1894 par la découverte de la bactérie Yersinia Pestis par Alexandre Yersin et par le mode de transmission de la peste par Paul Louis Simon en 1896 et on réalise à une époque où les scientifiques ne croient pas que les insectes puissent donner des maladies et on réalise que c’est la puce du rat noir qui donne la peste et non le rat en lui-même.

C’est bien le rat noir qui a une origine complètement différente et qui est une espèce différente de celle du surmulot, notre rat d’égout, qu’on voit la plupart du temps qui a été engagée dans les grandes épidémies de peste et notamment le rôle de la fameuse puce du rat noir alors que le surmulot n’y est pour rien.

Les rats sont-ils propres ?

Ce sont des animaux propres, ceux qui élèvent des rats domestiques peuvent en témoigner, dans la nature aussi se sont des animaux très propre. Le problème des rats est qu’avec leurs deux incisives, qui poussent en permanence, ils vont créer des dégâts dans notre environnement notamment des dégâts électriques, d’affaissement de chaussée, de trottoir ce qui va occasionner de gros dégâts donc ce n’est pas une bonne chose de considérer qu’ils sont inoffensifs. Ils sont loin d’être inoffensif ce n’est pas leur faute c’est le biotope urbain qui est plein de plastique et d’électricité mais c’est aux hommes de contrôler les rats faute de les laisser faire pour assurer notre sécurité. Des campagnes qui ont été orchestrés ces dernières années perturbent le grand public dans ce que devrait être la perception exacte du rat. Il ne faut cependant pas minimiser les risques sanitaires et économiques en conséquence de leur impact sur la biodiversité en ville. Il faut bien évidemment accroître une certaine connaissance qui peut malgré tout être encore défaillante sur certains points pour aller un petit peu plus loin dans sa compréhension afin d’essayer d’avoir un discours un peu plus raisonné et raisonnable autour de cet animal.

Le rat est-il vraiment vecteur de maladies ?

Si le rat-surmulot était vecteur de maladies l’espèce citadine serait décimée depuis qu’il y a des égouts en ville. Si on regarde dans le miroir de l’histoire le surmulot n’a jamais été responsable de zoonose alors pourquoi craint-on qu’il le devienne demain ? Pourquoi se forcer à se faire peur parce que les moyens d’analyses modernes permettent, aujourd’hui, de remarquer qu’ils sont porteurs de 18 microbes alors qu’il y a dix ans on en trouvait que 4 et qu’il n’y a pas eu de plus grande épidémie depuis.